Mme PANS interpelle le Collège comme suit au sujet du marché de Noël :

« Comme chaque année, la place Saint-Lambert s’est animée avec la tenue du marché de Noël. Avec le concours des vitrines de Noël, c’est un événement qui contribue à l’atmosphère festive de notre commune. Cependant, conscients de l’importance de la transparence dans la gestion des finances communales, nous souhaitons solliciter des éclaircissements sur les dépenses liées à cet événement. Tout d’abord, nous nous intéressons à la participation des artisans et commerçants au marché de Noël de cette année. Pourriez-vous nous fournir le nombre exact d’artisans et de commerçants présents lors de l’édition 2023, tout en comparant ces chiffres avec ceux des années précédentes, à savoir 2018, 2019, 2021 et 2022 ? Et la recette que la location des espaces a générée pour chaque année ? Dans le souci de comprendre l’impact local de cet événement, pourriez-vous également nous indiquer combien parmi ces artisans et commerçants étaient originaires de Woluwe-Saint-Lambert ? Par ailleurs, conscients que la mise en place et l’organisation du marché de Noël engendrent des coûts pour notre commune, nous aimerions obtenir des informations précises sur les dépenses associées à l’édition 2023, ainsi que celles des années précédentes. Nous aimerions également connaître le montant budgété pour l’édition à venir, en 2024. Ces informations nous permettront d’avoir une vision plus claire de l’impact financier de cet événement sur notre commune et le cas échéant d’évaluer comment il serait possible de faire de ce moment un moment encore plus attractif qu’il ne l’est déjà aujourd’hui. »

Elle précise que quand elle a rédigé son interpellation, le marché de Noël n’avait pas encore eu lieu mais qu’elle s’y est rendue et qu’il était encore plus animé que les années précédentes, malgré le temps qui n’était pas vraiment favorable.

M. MAINGAIN répond qu’effectivement, l’édition de cette année était particulièrement réussie et a rencontré un grand succès. Il précise que la volonté du Collège était d’y donner une dimension supplémentaire, notamment par des investissements (décor, illuminations…) qui seront également utiles pour les années à venir mais aussi par des animations de qualité, en particulier pour les enfants (chapiteau avec décoration spécifique, espace animé avec lecture de contes, arrivée du père Noël sur son traineau…), ce qui en a fait un rendez-vous familial très apprécié. Quant au montant qui sera engagé pour 2024, il répond que la question est un peu prématurée mais que ce sera indiqué dans le budget et ce sera sans doute du même ordre de grandeur que cette année. Il fait remarquer que cela a fait du bien aux gens de retrouver la sérénité des moments festifs mais que vu les événements récents, il s’est interrogé sur les problèmes de sécurité et il y a donc eu une présence policière discrète. Il rappelle quelques éléments à mettre en avant : les illuminations, le chapiteau pour les enfants avec une décoration spécifique, des animations artistiques. Il signale que l’on a aussi décidé d’avoir moins d’exposants au total pour avoir plus d’espace à accorder à chaque exposant et que le Collège a demandé à la cellule Evénements de n’avoir que des créateurs de première main (pas de deuxième main, pas de brocante). Il ajoute que l’on exige une reconnaissance AFSCA pour les exposants qui vendent de la nourriture. Il rappelle qu’il n’y a pas eu de marché de Noël en 2020. Il communique les chiffres pour les autres années :

 

Nombre d’exposants
2018 61
2019 65
2021 46
2022 44
2023 41

 

Il précise que l’on considère qu’une quarantaine, c’est le nombre idéal et que l’on a aussi diminué le nombre d’exposants qui offrent des produits de bouche. Il ajoute qu’un exposant sur quatre est de Woluwe-Saint-Lambert.

Il communique également les dépenses pour chaque édition :

 

2018 16.526 EUR (mais il n’y avait pas de chalets à l’époque)
2019 13.982 EUR (toujours sans chalets)
2021 26.665 EUR (dont 7.865 EUR pour la location de chalets)
2022 22.258 EUR
2023 40.541 EUR

Il précise que le montant pour 2023 inclut les prestations artistiques, la parade Disney, l’achat de vrais sapins.

Mme PANS demande s’il y aurait une possibilité de prolonger le marché à 2 week-ends.

M. MAINGAIN répond que toute une semaine, ce n’est pas possible car Woluwe-Saint-Lambert n’est pas un centre touristique et le coût serait beaucoup trop élevé mais que l’on pourrait peut-être envisager de commencer le jeudi soir. Il considère que c’est mieux d’avoir une concentration sur un week-end que de diluer la fréquentation sur une trop longue période. Il attire l’attention sur le fait que la réputation du marché fait qu’il n’a plus besoin de publicité et que le public sait qu’il y trouvera des produits de qualité.